Syndicalisme et urgence écologique

  Encore une initiative à suivre, sur syndicalisme et écologie,  à la Bourse du travail de Malakoff (Hauts de Seine).

 

Bourse du travail de Malakoff

                                          24 rue Victor Hugo – 92240 MALAKOFF

                                                                  ( 01.55.48.06.31)

 

A quelques jours de l’ouverture de la COP 21 à Paris, la Bourse du travail de Malakoff vous invite à une :

 

SOIREE DEBAT

« QUELLES SOLUTIONS FACE A L’URGENCE ECOLOGIQUE ? »

 

Le mardi 10 novembre

A partir de 18h30 à la

Bourse du Travail de Malakoff

24 rue Victor Hugo 92240 MALAKOFF

01.55.48.06.31

boursedutravailmalakoff@gmail.com

 

 

En présence des co-auteurs du livre « L’écologie, combien de divisions ? » :

 

Ø  Fabrice FLIPO : maitre de conférences en philosophie et chercheur au laboratoire de changement social et politique,

Ø  Christian PILICHOWSKI : syndicaliste, membre du conseil d’administration d’Espace Marx.

 

Ø  Gérard Le Puill  Journaliste honoraire à l’Humanité et essayiste, spécialiste des mondes agricoles, auteur de « Planète alimentaire : l’agriculture française face au chaos mondial », « Bientôt nous aurons faim », et récemment « Produire mieux pour manger tous ».

Ø  Avec la participation de dirigeants syndicaux de la CGT, de la CFDT et de FO.

 

 

L’écologie d’aujourd’hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, éco socialisme, bien vivre, croissance verte ou développement humain durable ?

 

Face à ces différentes approches, les enjeux liés à l’urgence écologique sont toutefois les mêmes : réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, risque nucléaire, stérilisation des sols, pollutions et impacts sur la santé, réduction de la biodiversité, accroissement des inégalités.

Les divergences d’analyse entre les grands acteurs de l’écologie politique sont-elles un obstacle à la sortie de crise ? Des facteurs de division stérile ou au contraire des vecteurs de démocratie féconds ? En quoi dessinent-elles les contours de différents modèles de « transition écologique » ?

 

Les auteurs de ces ouvrage confrontent les points de vue existants et reviennent sur les grandes questions qui traversent l’écologie politique aujourd’hui : le rapport au marché et au secteur privé, les questions d’emploi et d’activité, l’approche par la consommation ou la production, la place de la science, l’articulation entre Europe, État et décentralisation et proposent des alternatives à la fuite en avant que nous imposent les politiques libérales.

 

Le livre (éditions du Croquant)

couv_3058

 

L’écologie d’aujourd’hui est plurielle. Mais quels sont les véritables clivages qui se cachent derrière la valse des étiquettes, entre décroissance, écosocialisme, buen vivir, croissance verte ou développement humain durable ?
Face à ces différentes approches, les enjeux liés à l’urgence écologique sont toutefois les mêmes : réchauffement climatique, épuisement des énergies fossiles, risque nucléaire, stérilisation des sols, pollutions et impacts sur la santé, réduction de la biodiversité, accroissement des inégalités.
Les divergences d’analyse entre les grands acteurs de l’écologie politique sont-elles un obstacle à la sortie de crise ? Des facteurs de division stérile ou au contraire des vecteurs de démocratie féconds ? En quoi dessinent-elles les contours de différents modèles de « transition écologique » ?
Les auteurs de cet ouvrage confrontent les points de vue existants et reviennent sur les grandes questions qui traversent l’écologie politique aujourd’hui : le rapport au marché et au secteur privé, les questions d’emploi et d’activité, l’approche par la consommation ou la production, la place de la science, et enfin l’articulation entre Europe, État et décentralisation.
Fabrice Flipo est maître de conférences en philosophie et chercheur au Laboratoire de Changement Social et Politique, Christian Pilichowski est syndicaliste, membre du Conseil d’administration d’Espaces Marx.
Ce livre a été écrit avec la contribution de Corinne Morel-Darleux, coordinatrice des assises pour l’écosocialisme et conseillère régionale Rhône-Alpes (Parti de gauche).

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s